Conseils pour trader en Bourse

Protection du capital et règles de money-management

Mes règles prudentielles pour préserver mon capital ?

Ce qui caractérise le trading de Sylvain c’est la prise de risque : lorsqu’il détecte un signal chartiste clair et qu’il sent bien le trade, il peut prendre une grosse position en termes de montant engagé. Pour gagner  gros en options binaires, il faut parfois savoir prendre des risques proportionnels. Sylvain n’est pas un scalpeur qui se contente de petits gains quotidiens et réguliers, mais plutôt un pêcheur au gros qui tente de jouer des coups risqués, mais avec des potentiels de gains très élevés. Sur le Forex les gains grâce à l’effet de levier sont très forts, ne commettez pas d’erreur avec un courtier exotique, prenez un courtier autorisé la liste ici qui est régulé en Europe.

Concernant les règles de money management et la structure des marchés small caps, on n’est pas dans un casino en ligne comme dans le tropezia palace, donc Sylvain fait preuve d’une plus grande tolérance et de plus de souplesse que les day traders rencontrés dans le cadre de ce travail d’enquête. Habituellement et sauf s’il s’absente longtemps, il ne place pas de stops physiques (de type à seuil ou à plage de déclenchement) sur les actions qu’il détient, afin de pouvoir réagir lui-même (stop-visuel), car il craint les ramassages de titres par cassages de stops provoqués en séance par certains opérateurs (fingers) qui multiplient les petites pertes. Pour les gros tradeurs les CFD peuvent vous intéresser … mais n’y allez pas sans une bonne formation CFD.

Il n’utilise pas d’ordres intelligents ou paramétrés de type trailing stops, stops suiveurs ou stops gain. Il conserve des stops mentaux qu’il détermine en fonction d’un niveau de perte limite acceptable prédéterminé ou de l’invalidation de son hypothèse de trading. Quand il met des stops physiques, c’est plutôt des stops éloignés (plus ou moins 10%) qui protègent le capital en cas de krach lors d’une absence prolongée des écrans.
Vous pouvez perdre votre investissement en ne privilégiant pas un bon courtier d’option binaire en Belgique aussi  car vos fonds ne sont pas sécurisés.

Au-delà de la volatilité des mouvements de prix d’une action il cherche à évaluer l’état des forces en présence (qui domine les acheteurs ou les vendeurs ?) et à réagir de façon rapide mais pas précipitée. Pour Sylvain il faut laisser respirer  les cours et le marché et ne pas chercher à sortir dès qu’il y a un petit écart de prix sous prétexte de sauvegarder le capital : en effet, les prix fluctuent souvent de façon erratique (le bruit), mais ce qui compte c’est la tendance de fond plus que les petits mouvements en intraday et lorsqu’on pense avoir senti cette tendance structurelle il faut tenir la position un certain temps pour voir se réaliser l’hypothèse trading initiale.

Il n’est pas partisan d’une gestion trop stricte du stop loss il préfère parfois attendre un peu ; il est psychologiquement capable de porter quelque temps une grosse position perdante si sans entêtement il pense que son anticipation va se réaliser un peu plus tard (nous verrons cela avec son trade à l’achat Alstom en fin de chapitre).

Comme l’ensemble de la communauté des traders gagnants il coupe relativement court ses positions perdantes car si l’hypothèse est invalidée mieux vaut dans le doute déboucler la position que de s’entêter.

S’il lui arrive d’avoir raison un peu trop tôt et de prendre position trop précocement en sur anticipant sur le reste du marché, il conservera un peu plus longtemps sa position perdante, voire de façon exceptionnelle il moyennera à la baisse en attente de la réalisation de son hypothèse initiale.

Une alternative prudentielle existe aussi dans la gestion de la prise de bénéfices lorsqu’il est déjà en plus-values latentes : la sortie de position peut se faire progressivement pour sécuriser les gains déjà réalisés et laisser courir les gains restant (débouclage en trois fois par exemple).

Nous avons réfléchi avec Sylvain sur les risques inhérents à la position overnight en opposition avec la gestion prudentielle des intraday qui soldent leurs positions avant clôture ; voici de façon synthétique le résultat de notre travail.

Toujours trader avec un broker régulé comme Topoption par exemple